Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Association des Chats libres de Gennevilliers

Ce blog collige les grandes et petites histoires de l'association et présente son journal. Il permet également aux internautes de contacter l'association et de laisser des commentaires.

Encore un pauvre chat mort éclaté sur le trottoir après une chute de plusieurs étages

Voilà ce qui s'est passé pour cette pauvre minette. Il y a trois semaines alors que sa maîtresse était sur le point de la faire stériliser, un de ses enfants l'a laissée sortir. Elle est tombée du bâtiment en face de chez elle. La chute s'est faite en deux temps : elle a rebondi sur le haut-vent d'une boulangerie et a atterrit, probablement déjà assommée, sur la tête sur le trottoir. Les blessures au crâne et les hémorragies internes n'ont pas permis de la sauver. Il restera toujours le mystère de sa chute : jetée volontairement des étages ou tombée à la poursuite d'une proie.
Sa famille humaine s'est manifestée grâce aux affichettes posées par l'association sur les portes des halls d'immeubles. Cette famille est totalement effondrée car cette petite chatte était aimée et choyée et a été recherchée pendant un mois. La famille ne connaissant pas l'association, n'a pas pu alors disposé de son réseau de solidarité.
La petite est partie en paix, ses souffrances totalement apaisées.

... et voilà ce que nous écrivions lorsque nous l'avons ramassée et emportée de toute urgence à la clinique vétérinaire : "On ne sait pas encore ce qui s'est passé : elle est tombée par une fenêtre ouverte en suivant un oiseau ? ou elle a été jetée volontairement par la fenêtre? mais la conséquence est tragique : cette petite chatte tricolore est morte d'une hémorragie interne.

L'association va mener l'enquête. Vous pouvez nous aider si vous reconnaissez cette petite chatte. Merci."

Encore un pauvre chat mort éclaté sur le trottoir après une chute de plusieurs étages
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos


Voir le profil de ACLG sur le portail Overblog

Commenter cet article