Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Association des Chats libres de Gennevilliers

Ce blog collige les grandes et petites histoires de l'association et présente son journal. Il permet également aux internautes de contacter l'association et de laisser des commentaires.

Histoire de l'association des chats libres de Gennevilliers

Histoire de l'association des chats libres de Gennevilliers

C'était le début du printemps 2012, il faisait soleil et un drame se jouait dans les caves d'une barre HLM. Depuis 1968, date de la construction, les soupiraux des caves servaient d'entrée aux chats de la rue : les caves étaient leur maison. Ils s'y abritaient du mauvais temps et de l'hiver et y mettaient bas. Sans prévenir aucun protecteur des animaux, de longues barres d'aluminium ont obturé en deux temps trois mouvements, les soupiraux. Trois chattes et leur portée y ont été emmurées vivantes. Si deux ont pu être sauvées à temps, une portée y restera trois longues nuits et quatre longs jours sans leur maman pour s'en occuper. Hurlant de douleur auprès de l'ouverture perdue, la maman indiquait que ses petits étaient encore là-dessous.

Mues par une irrésistible certitude que malgré la déshydratation, la faim et la peur, les petits devaient être encore vivants, une chaîne de solidarité entre gardiens de l'immeuble et habitants aimant les chats, permit d'une part un sauvetage en règle de quatre bébés tout noirs et complètement terrorisés et affamés et, d'autre part, la rencontre princeps entre les habitants outrés et révoltés et leur besoin d'action légale pour protéger les chats sans toit et sans famille humaine. Un an et demi plus tard, grâce au partage de l'expérience de l'association Chats des rues de Montreuil http://www.chatsdesrues.fr/presentation/association et des conseils avisées de sa présidente, l'association des Chats libres de Gennevilliers naissait. Elle a pour but de replacer l'animal libre en ville tout en lui procurant soins, nourriture et abris.

Aujourd'hui les trois petits sur les quatre qui ont survécu, sont heureux comme des papes et partagent leur vie entre une grande sœur et deux grands frères félins et leur maman humaine.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos


Voir le profil de ACLG sur le portail Overblog

Commenter cet article